24 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Alain Juppé ne doit pas aller au Conseil constitutionnel

Alain Juppé ne doit pas aller au Conseil constitutionnelPOLITIQUE – Alain Juppé ne doit pas aller au Conseil constitutionnel. Vous voulez revenir sur la nomination d’Alain Juppé au Conseil constitutionnel. Dans le cas d’Alain Juppé, on juge sa nomination à l’aune d’un parcours politique, qui est effectivement estimable, comme si c’était une récompense ; D’ailleurs, je vous fais observer que sa nomination doit encore être approuvée par une commission parlementaire mais que lui-même considère que c’est déjà fait puisqu’il a annoncé sa démission de la mairie de Bordeaux.

C’est une façon d’inaugurer ses fonctions de juge en bafouant la procédure – il y a des débuts plus prometteurs…

La nomination d’Alain Juppé est proposée par Richard Ferrand, le président de l’Assemblée : donc c’est aussi un geste du pouvoir macroniste envers une figure de la droite.

En ce moment, Emmanuel Macron – dont on se doute bien qu’il a été associé à la nomination d’Alain Juppé – cherche à flatter l’électorat de la droite en lui adressant des clins d’œil.

Il faut dire que la stratégie aventureuse de Laurent Wauquiez n’aide pas les Républicains à retrouver de la cohérence, donc c’est tentant pour Emmanuel Macron de les déstabiliser encore un peu plus pour ruiner son opposition

En fait, je trouve regrettable qu’on confie à un homme de 73 ans une fonction qui va durer 9 ans. Comme il s’agit de siéger dans une des plus hautes juridictions du pays, je trouve discutable qu’on choisisse un homme qui a été condamné par la justice dans une affaire de financement politique. Par le directeur de la rédaction du JDD, Hervé Gattegno

À lire également : Parquet de Paris : l’intervention d’Emmanuel Macron agace les syndicats

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS