21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Réformer la rupture conventionnelle, « ce serait se tirer une balle dans le pied »

Réformer la rupture conventionnelle, « ce serait se tirer une balle dans le pied »Le gouvernement pense à réformer la rupture conventionnelle, un dispositif qui permet de quitter son entreprise tout en percevant des indemnités chômages. Chaque année, ils sont nombreux à faire leur demande (500 000 en 2022), à l’instar d’Arnaud, 34 ans, qui a profité d’une rupture conventionnelle fin août pour lancer sereinement son projet d’entreprise.

Cette procédure a également du bon pour l’employeur, Vincent Giraudeaux, à la tête d’un cabinet de conseil. « Elle évite de se justifier, contrairement à un licenciement», souligne-t-il.

Selon l’exécutif, cette réforme ferait baisser le chômage. Mais, est-ce une solution qui serait vraiment efficace ?

SUR LE MÊME SUJET >> Depuis la rentrée, la rupture conventionnelle est plus difficile à obtenir

Ce n’est pas l’avis de Bertrand Martinot, expert du marché du travail. La rupture conventionnelle a été instaurée en 2008, elle a permis de créer «un nouveau mode de rupture par consentement mutuel et de manière juridique, totalement sécurisée». « Pour le salarié, il va pouvoir bénéficier de l’assurance chômage». Selon Bertrand Martinot, le dispositif a favorisé «le dynamisme du marché du travail, dont bénéficient aussi les seniors». Selon lui, réformer la rupture conventionnelle : « Ce serait se tirer une balle dans le pied de restreindre ce dispositif».

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS