Le G20 s’inquiète du Brexit et du terrorisme

Le G20 s'inquiète du Brexit et du terrorismeLe G20 s’inquiète du Brexit et du terrorisme. Au menu des argentiers du G20 le weekend dernier : Brexit et terrorisme, les principales inquiétudes du moment. Ces nouvelles menaces qualifiaient de facteur d “incertitude” sont en mesure de faire dérailler la croissance.

Les ministres de Finances et gouverneurs des banques centrales du G20 étaient réunis ce weekend à Chengdu en Chine où ils ont abordé les problèmes du Brexit et du terrorisme pour l’économie mondiale.

Pour les ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales du G20, réunis ce weekend à Chengdu dans le sud-ouest de la Chine, les négociations compliquées sur le divorce entre Londres et l’UE vont attiser la nervosité des acteurs économiques.

A cet égard, la réunion de Chengdu a été l’occasion de “réaffirmer notre solidarité et notre résolution dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes, et dans le renforcement des moyens pour enrayer le financement du terrorisme”, a indiqué de son côté le secrétaire au Trésor Jacob Lew.

La question a été immanquablement abordée lors des dernières rencontre du G20, mais la succession d’attentats meurtriers ces dernières semaines, de Nice à Kaboul, lui conférait une acuité particulière.

En mai au Japon, les grands argentiers du G7 s’étaient déjà entendus pour muscler leur offensive contre le financement du terrorisme, via des échanges accrus entre organisations de renseignement et une meilleure collaboration dans la mise en \’oeuvre des sanctions financières, comme le gel de comptes bancaires.

Mais également par le renforcement du Gafi (Groupe d’action financière sur le blanchiment des capitaux).

Le Fonds monétaire international (FMI) avait abaissé mardi ses prévisions de croissance mondiale pour 2016 et 2017, en avertissant que des incertitudes prolongées sur le Brexit pourraient entraîner un ralentissement plus drastique encore.

Au-delà du cas britannique, “les conflits géopolitiques” et donc “le terrorisme”, après une série d’attentats meurtriers en Europe, étaient cités dimanche par le G20 parmi les facteurs “continuant de compliquer l’environnement économique”.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS