Brigitte Macron et les rumeurs transphobes à son encontre

Brigitte Macron et les rumeurs transphobes à son encontreBrigitte Macron a été l’objet de fausses nouvelles sur internet la présentant comme une femme transgenre. Brigitte Macron a assigné en justice deux femmes qui ont répandu des rumeurs transphobes à son égard, a confirmé son avocat, Me Jean Ennochi, vendredi 18 février 2022.

Mme Macron et son frère ont également porté plainte avec constitution de partie civile fin janvier pour « diffamation », visant à obtenir cette fois un procès pénal dans ce dossier, a indiqué Me Ennochi. Mme Macron et la compagne du président de la République Emmanuel Macron, a été l’objet de fausses nouvelles qui ont circulé sur internet.

L’action civile au fond de Brigitte Macron s’appuie sur le fondement des dispositions du Code civil relatives à la vie privée, a-t-elle indiqué. Depuis plusieurs mois, des messages essaiment sur les réseaux sociaux pour clamer que Brigitte Macron, née Trogneux, serait en réalité une femme transgenre dont le prénom de naissance était Jean-Michel.

À VOIR ÉGALEMENT >> Le Conseil d’état donne un ultimatum inédit a Macron afin d’agir pour le climat

Cette accusation, qui circulait d’abord à bas bruit, a connu un écho plus important à partir de la mi-octobre avec sa reprise dans une revue d’extrême droite, dans un article signé par l’une des deux femmes visées par les actions en justice de Mme Macron.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS