Fukushima: le Japon va bientôt rejeter à la mer de l’eau radioactive

Stockage eau radioactiveSelon des médias, le gouvernement devrait valider cette solution, destinée à pallier aux capacités de stockage saturée, d’ici la fin du mois. Elle rencontre une forte opposition locale et de la Corée du sud

Le gouvernement japonais va prochainement officialiser sa décision de rejeter à la mer de l’eau contaminée issue de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, en dépit d’une forte opposition locale, ont rapporté vendredi plusieurs médias nippons.

Début 2020, des experts commissionnés par le gouvernement avaient recommandé le rejet en mer, une pratique déjà existante au Japon et à l’étranger sur des installations nucléaires en activité.

LIRE AUSSI >>
Japon, l’accident de Fukushima relevé au niveau 7

Le gouvernement devrait valider cette solution d’ici la fin du mois, mais l’opération en elle-même ne devrait pas démarrer avant 2022 au plus tôt, selon plusieurs médias japonais.

Le tritium n’est dangereux pour la santé humaine qu’à très haute dose, selon des experts. L’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) plaide aussi pour l’option d’une dilution en mer.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Laisser votre commentaire