25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Des crèmes solaires et anti-âge soupçonné d’être cancérogène

Des crèmes solaires et anti-âge soupçonné d’être cancérogèneUne équipe de scientifiques franco-américaine a mis en évidence l’apparition, après quelque temps, d’un produit soupçonné d’être cancérogène dans certaines crèmes solaires et anti-âge. Il s’agit de la benzophénone, un « perturbateur » hormonal également soupçonné d’être cancérogène.

Ce benzophénone n’est pas présente au départ dans ces produits, mais résulte de la transformation d’un filtre solaire, l’octocrylène, que l’on retrouve dans de nombreux cosmétiques (crèmes hydratantes, autobronzantes, shampooings…). Parmi les marques incriminées se trouvent Garnier, Bioderma, Uriage, La Roche-Posay ou L’Oréal. Leurs travaux ont été publiés lundi 8 mars dans Chemical Research in Toxicology, une revue spécialisée de la Société américaine de chimie.

Chez l’animal, l’exposition à la benzophénone induit des cancers du foie et des lymphomes, notent les chercheurs, qui pointent également des problèmes dermatologiques. l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le considère comme « peut-être cancérogène pour l’homme ».

À LIRE AUSSI >> Mégots jetés par terre, les fabricants de cigarettes vont devenir responsables

« Au départ, il y a très peu de benzophénone dans les produits. Progressivement, avec le vieillissement du produit, il y a de plus en plus de benzophénone » C’est la première fois que l’on montre cette dégradation de l’octocrylène en benzophénone. » Soulignant que cette substance est facilement absorbée par la peau.

Les chercheurs estiment que les produits à base d’octocrylène, et donc contaminés par de la benzophénone, peuvent constituer une menace pour la santé ainsi que pour l’environnement. C’est pourquoi ils prônent leur interdiction dans les cosmétiques.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information

Loading

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS