« Les centres 15 sont sursollicités» et « les services d’urgence complètement engorgés»

« Les centres 15 sont sursollicités» et « les services d'urgence complètement engorgés» «Les centres 15 sont sursollicités comme ils ne l’ont jamais été», alerte Marc Noizet, président du syndicat Samu-Urgences de France, vendredi 23 décembre sur franceinfo, alors que la France fait face notamment à une triple épidémie : Covid-19, grippe et bronchiolite.

Dans ces centres, «nous avons constaté il y a deux semaines, plus 20 % d’activité par rapport à 2021, où nous estimions que c’était déjà le summum et la semaine dernière, plus 55 % d’activité», explique-t-il.

«Tous ces patients qui attendent sur des brancards ont une morbidité, c’est-à-dire une complication de leur maladie, et une mortalité qui a augmenté», souligne-t-il. «Depuis début décembre, nous mesurons les ‘morts inattendues’ dans les services d’urgence», indique-t-il, et «on estime que 17 patients n’auraient pas dû mourir».

À LIRE AUSSI >> Le droit à la santé n’est plus garanti en France

«Nous avons demandé le déclenchement d’un plan blanc national, qui permet la mobilisation de moyens exceptionnels», mais «notre Première ministre a refusé, estimant que la situation sanitaire n’était pas suffisamment grave», déplore-t-il.

Concernant la vaccination de la COVID-19, il faut parfois attendre des semaines, voir des mois avant de pouvoir se faire vacciner. Bien sûr que le gouvernement indique que toutes les personnes peuvent se faire vacciner, mais rien n’a été entrepris au préalable pour faciliter cette dernière. Il semble que le gouvernement a placé, une nouvelle fois, la charrue avant les boeufs.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS