Suspension de la commercialisation de l’Uvestérol D

NourissonSuspension de la commercialisation de l’Uvestérol D. Marisol Touraine, ministre de la santé a annoncé que la procédure avait été déclenchée «par mesure de précaution».

Une procédure de suspension de la commercialisation de l’Uvestérol D’a été engagée après la mort d’un nourrisson, a annoncé, mercredi 4 janvier dans un communiqué, la ministre de la santé.


«Les conclusions des investigations disponibles à ce jour mettent en évidence un lien probable entre le décès et l’administration de l’Uvestérol D», a expliqué, dans un communiqué séparé, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

«Seul l’Uvestérol D’est concerné par cette procédure, pas les autres spécialités à base de vitamine D.»

«Les recommandations pour les professionnels de santé leur seront adressées dans la journée», a assuré Mme Touraine, qui mettra en place «dans la matinée un numéro vert d’information, joignable au 0800-636-636».

Des mesures de réduction du risque ont été mises en place.

Donner de la vitamine D pour contrebalancer la fréquente carence en cette substance indispensable à la croissance et à la consolidation des os est une pratique de routine.

Plusieurs formes de vitamine D sont disponibles, mais l’Uvestérol D (laboratoires Crinex) a la forme d’une solution huileuse qui nécessite des précautions.




   

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire