L’autorité des télécoms tape du poing sur la table pour la fibre

L'autorité des télécoms tape du poing sur la table pour la fibreL’Arcep veut améliorer les connexions à la fibre optique et épingle une filiale de SFR. Les abonnés à la fibre le savent : obtenir la connexion à ce service n’est pas toujours chose aisée. Et avoir un voisin qui s’abonne à son tour à la fibre peut tourner au cauchemar ! Face aux dysfonctionnements, à ce que les professionnels du secteur appellent «les plats de nouilles» (illustration parlante de certains branchements embrouillés dans des armoires de rues), l’autorité des télécoms tape du poing sur la table.

L’Arcep demande notamment aux opérateurs d’adopter «les bonnes pratiques», identifiées par la profession. Cela consiste plus particulièrement à limiter le nombre de rangs de sous-traitants pour mieux identifier les intervenants.

Les techniciens sont aussi censés prendre des photos des installations sur lesquelles ils interviennent avant et après leur passage. Une forme d’état des lieux pour retrouver les responsables en cas de problème.

À LIRE ÉGALEMENT >> La France devrait réussir son pari de la fibre optique pour tous

L’Arcep veut éviter les pratiques douteuses consistant à débrancher un abonné au profit d’une autre ou à ouvrir une armoire de rue au pied de biche, parce que le technicien n’a pas la bonne clef.

Le gendarme des télécoms vise plus particulièrement XP Fibre, la filiale de SFR dans la fibre. Elle a ouvert une enquête à son encontre, pour afin de recueillir des informations et documents attestant de son bon respect des pratiques en vigueur dans la profession rapporte LeFigaro.fr.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title