21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Carla Bruni-Sarkozy entendue comme “mise en cause” dans l’affaire du financement libyen

Carla Bruni-Sarkozy entendue comme Carla Bruni a été convoquée jeudi 2 mai dans la matinée pour être entendue en audition libre comme mise en cause dans le cadre de l’information judiciaire relative aux conditions de la rétractation de Ziad Takieddine, a appris jeudi franceinfo de source judiciaire.

La femme de Nicolas Sarkozy a été entendue dans les locaux de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. À l’issue de son audition, la femme de Nicolas Sarkozy pouvait être mise en examen, être placée sous le statut de témoin assisté, être convoquée ultérieurement en vue de ces deux motifs, ou bien repartir sans conséquences judiciaires. Aucune poursuite n’est judiciaire à ce stade.

À CONSULTER AUSSI >> La première demande d’autorisation pour un mini-réacteur nucléaire en France

Paul Mallet et Benoît Martinez, avocats de Carla Bruni-Sarkozy, confirment que leur cliente «s’est rendue ce matin comme convenu à une audition libre qui a duré près de trois heures». « Lors de cette audition qui s’est déroulée dans un climat serein, elle a pu apporter l’ensemble des éclairages et des explications utiles».

Ziad Takieddine accuse Nicolas Sarkozy d’avoir financé sa campagne présidentielle 2007 avec des fonds libyens. Début octobre, Nicolas Sarkozy avait été mis en examen dans ce dossier pour «recel de subornation de témoin» et «association de malfaiteurs en vue de la préparation d’escroqueries au jugement en bande organisée».

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS