Des chiffres inquiétants en cas d’attaque directe de la France

Des chiffres inquiétants en cas d'attaque directe de la FranceLa France poursuit ses livraisons d’armes à l’Ukraine, comment armer le pays sans désarmer l’armée française sur son flanc est ? La France serait-elle capable de faire face à une offensive terrestre classique ?

Le conflit en Ukraine a fait rejaillir une question : l’armée française a-t-elle la capacité de défendre l’Hexagone ? Le président de la République se disait préoccupé par cette question il y a trois jours sur France 2 : « Quand le président Zelensky, parfois, me demande de livrer massivement certains dispositifs, je dois en garder certains pour nous-mêmes nous protéger ou protéger notre flanc est ».

En cas d’attaque directe contre la France, les calculs sont inquiétants. L’armée de terre compte environ 100 000 soldats d’active, dont 25 000 disponibles rapidement pour combattre. C’est à peine de quoi tenir 83 km de ligne de front, ce qui est l’équivalent d’un Dunkerque-Lille.

À LIRE AUSSI >> «Nous manquons de munitions et de missiles pour un conflit qui durerait dans le temps»

L’armée de terre serait soutenue par 45 avions de chasse et la flotte de la marine nationale. Pour maîtriser une zone, il faut un militaire pour 40 personnes civiles. Les soldats français pourraient à peine contrôler la Moselle et son million d’habitants. Ces calculs théoriques ne tiennent pas compte des réservistes et des gendarmes qui seraient mobilisés en cas d’attaque. Mais, cela révèle des failles inquiétantes, rapporte franceinfo.fr.

Il est évident que la France ne compte pas assez de militaire. 200 000 militaires actuels n’est pas la bonne solution. 500 000 militaires à déployer rapidement serait le mieux pour la défense de notre territoire national. De même, il manque d’avion de chasse 200 sembles ridicules. Sans compter qu’un seul porte-avion n’est pas très utilise s’ils ne sont pas par deux.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS