Les heures supplémentaires défiscalisées de Sarkozy vont faire leur retour

Les  heures supplémentaires défiscalisées de Sarkozy vont faire leur retourLes heures supplémentaires défiscalisées, c’était la mesure phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy, mise en place pour détricoter les 35 heures. Et si les macronistes ont déposé des amendements sur les heures supplémentaires, dans le cadre de l’examen du texte sur le pouvoir d’achat, c’est pour permettre aux salariés d’améliorer leur revenu sans payer d’impôts.

Très concrètement, ils proposent d’augmenter le plafond des heures supplémentaires et complémentaires jusqu’à 7 500 euros pour l’année 2022, contre 5 000 euros actuellement. Du temps de Nicolas Sarkozy, neuf millions de salariés avaient profité de cette mesure, notamment les fonctionnaires et les ouvriers.

À l’époque, cela avait permis un gain de revenu de 500 euros par an et par employé, en moyenne. Mais, le total avait coûté presque cinq milliards d’euros par an à l’État. Cette mesure couteuse avait été supprimée sous le quinquennat de François Hollande.

À LIRE AUSSI >> Cour de cassation : vous pouvez refuser de faire des heures supplémentaires

Le relèvement du plafond s’élèverait à 50 millions d’euros. L’autre frein, c’est que ce dispositif profite aux salariés déjà en poste, donc cela limite les embauches. C’est pour cela qu’il faut voir plus loin que le bout de son nez. Les exonérations d’impôts privent le modèle social de recettes pour la santé, les écoles, la retraite, etc.

Malgré ces réticences, il y a de fortes chances que ce dispositif soit adopté afin, que la macronie s’attire les faveurs de la droites parlementaires. Même si dans le cadre du débat parlementaire, la droite, qui ne veut pas se laisser acheter à bon compte, trouve que le plafond de 7 500 euros par an est encore trop bas.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS