26 février 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

L’exode urbain tant décrié dans les médias post-Covid n’a pas eu lieu

L'exode urbain tant décrié dans les médias post-Covid n'a pas eu lieu« Si la crise sanitaire a eu un effet, c’est plutôt un renforcement de tendances qui existaient déjà, à savoir une périurbanisation, c’est-à-dire un déplacement des ménages plus loin des centres urbains vers les couronnes péri-urbaines », explique Julie Le Gallo, économiste à AgroSup Dijon. Autrement dit, vers les parties plus excentrées des villes, ou juste en bordure des villes.

Autre phénomène ancien qui s’est accentué avec la crise sanitaire : l’attractivité des littoraux qui cause des difficultés pour se loger aux habitants locaux. « Ce qui a été montré, c’est que le prix des maisons dans ces zones a très fortement augmenté, poursuit l’économiste, ce qui ne permet plus aux classes moyennes ou modestes qui habitent sur place de se loger », en raison des hausses de prix.

Certains urbains sont bien partis vivre au vert du fait de la Covid, mais le phénomène est resté marginal et leur sociologie est bien plus variée que le cadre en télétravail à l’ombre de la vigne vierge qu’avaient dépeint les médias. On y trouve des retraités, mais également des personnes des classes moyennes obligées de fuir les prix exorbitants de l’immobilier en centre-ville.

À LIRE AUSSI >> Selon deux médias, une grande partie des crédits carbone liés à la forêt tropicale « ne valent rien»

Cependant, ce présumé « exode urbain » qui a fait les gros titres des médias pendant la Covid n’a pas eu lieu en réalité.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS