L’industrie de la mode, rattrapée par les agressions sexuelles

La modeUne enquête visant Gérald Marie, ancien directeur Europe de l’agence de mannequins Elite, a été ouverte pour « viol et agression sexuelle ainsi que viol et agression sexuelle sur mineur », a appris l’Agence France-Presse (AFP) lundi 28 septembre auprès du parquet de Paris.

L’ex-journaliste de la BBC Lisa Brinkworth affirme ainsi que, dans la nuit du 5 au 6 octobre 1998, Gérald Marie, qu’elle avait suivi dans un club, l’a « chevauchée alors qu’elle était assise sur une chaise » et « a commencé à lui enfoncer son sexe dans le bas-ventre ».

« Gravement traumatisée », elle n’a pourtant jamais évoqué les faits publiquement, mettant en cause un accord de 2001 entre la BBC et Elite à la suite d’une plainte pour diffamation de l’agence de mannequins.

LIRE AUSSI >> La maigreur excessive des mannequins

« Elle n’était pas légalement liée par cet accord et n’avait rien à voir avec celui-ci, mais la BBC lui a affirmé qu’elle n’était en aucun cas autorisée à évoquer publiquement les événements qu’elle avait vécus au cours de son enquête », affirme la plainte, qui y voit un motif pour suspendre le délai de prescription. »

« Cette enquête permettra, je l’espère, à d’autres d’avoir le courage de prendre la parole. C’est une première étape encourageante et un soulagement pour les victimes. » l’avocate de Mme Brinkworth, Me Anne-Claire Lejeune.

La plainte est accompagnée de trois signalements pour viols d’ex-mannequins, à Paris.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire