Propriétaire : pourquoi les taux de votre taxe foncière risquent de s’envoler ?

Propriétaire : pourquoi les taux de votre taxe foncière risquent de s'envoler ?Au détriment des 32 millions de Français propriétaires d’un bien immobilier, la direction générale des Finances publiques a dévoilé ce mardi 29 mars à nos confrères d’actu.fr que la taxe foncière allait grimper de 3,4 % en 2022, un record depuis 1989. L’inflation continue donc de sévir sur les portefeuilles.

La hausse de la taxe foncière est directement liée à l’inflation. Le calcul de votre taxe foncière est automatiquement réalisé par l’administration fiscale. La principale variable est la valeur locative cadastrale du bien imposable.

Cela correspond au montant qu’atteindrait la somme des loyers annuels, si le bien était mis en location. Tout cela s’établit sur un barème spécifique fixé en 1970. Les propriétaires de certaines communes risquent de connaître des taux encore plus élevés en 2022, informe RTL.

À LIRE AUSSI >>> La taxe de votre abri de jardin va encore augmenter

Comme l’explique Le Parisien, les taux 2022 qui viennent s’appliquer sur la base locative sont en train d’être votés. À Dijon, par exemple, ce taux de base va passer de 0,61 % à 1,41 %. Associée à la hausse de 3,4 %, l’augmentation atteint ainsi les 5 %. Même constat à Annecy (+8,6 %), Tours (15,3 %). Les villes de Montreuil, Bayeux ou Amiens risquent également d’être concernées. Cher propriétaire qu’en sera-t-il pour votre commune ?

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS