Robotisation : 20 millions d’emplois pourraient être supprimé

RobotisationRobotisation : 20 millions d’emplois pourraient être supprimé. Au mois d’avril dernier, l’OCDE estimait que 14 % représentent un « risque élevé » d’automatisation. « La crainte d’une destruction de masse de l’emploi par les robots apparaît quelque peu exagérée », indiquent même les rédacteurs du dernier rapport, « How Robots Change The World » , publié cette semaine.

« Nous estimons qu’une augmentation de 1 % du stock de robot par travailleur dans le monde de l’industrie entraîne une hausse de 0,1 % de la production par travailleur.

Les conséquences négatives sur le marché du travail devraient être davantage ressenties dans des zones dépendantes de l’industrie où les emplois sont moins rémunérés : « En moyenne, un nouveau robot déplace près de deux fois plus d’emplois dans les régions à faible revenus par rapport aux territoires où les salaires sont plus élevés dans un même pays », précise le rapport.

Les rapports se suivent et se ressemblent, ou presque. Comme ses prédécesseurs, celui du cabinet Oxford Economics conclut que la robotisation de l’industrie pourrait supprimer des emplois : 20 millions d’ici à 2030, soit 8,5 % des postes dans ce secteur au niveau mondial

Lire aussi : Moisson de 11 milliards de contrats pour l’industrie Française




Vous pourriez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer