18 mai 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Intolérable : l’UNEF reconnaît l’existence de réunions interdites aux Blancs

Intolérable : l'UNEF reconnaît l'existence de réunions interdites aux BlancsCe matin, Mélanie Luce, la présidente du syndicat étudiant UNEF (Union nationale des étudiants de France), était l’invitée de Sonia Mabrouk dans la matinale d’Europe 1.

Lors de cet interview elle a reconnu qu'”Aujourd’hui, quand on est une femme, on subit de la discrimination, donc on organise des réunions pour permettre aux femmes d’exprimer les discriminations qu’elles peuvent subir”, a-t-elle répondu.

“Donc, il y a des réunions où les non blancs ne sont pas admis et où les blancs ne sont pas admis ?”, a questionné Sonia Mabrouk.

Très vite, les propos de la présidente du syndicat étudiant ont provoqué une levée de boucliers sur les réseaux sociaux. Le député au Parlement Européen François-Xavier Bellamy a déclaré que “pour mettre fin à cette dérive raciste assumée, il faut dissoudre l’UNEF”.

“Mélanie Luce, présidente de l’UNEF, confirme que ce syndicat organise des réunions interdites aux Blancs. “La présidente de l’UNEF reconnaît l’existence de réunions interdites aux blancs, c’est-à-dire des réunions racistes.

À LIRE ÉGALEMENT >> Des néonazisme dans l’armée française selon les révélations de Médiapart

Des réunions discriminantes qui font craindre de possibles dérives. L’UNEF a déjà fait polémique ces derniers jours. Le syndicat étudiant avait relayé la photo des deux professeurs de Sciences Po Grenoble accusés d’islamophobie.

Une question se pose, car que va faire dorénavant le ministère de l’Intérieur avec ce racisme anti-blanc. Va-t-il prendre la même décision qu’avec Génération Identitaire ?

Si cela avait été l’exclusion de noir dans ces réunions cela aurait soulevé une onde de contestation de la part de certaines associations, mais là il semble qu’ils trouvent cette attitude anti-blanc tout à fait normale. Certains associations aussi devraient être dissoutes.

Pour rappel le 17 septembre 2020, la députée LREM Anne Christine Lang, accompagnée de députés LR, a quitté une audition à l’Assemblée nationale sur la Covid-19 et la jeunesse, à cause de la présence de la vice-présidente de l’Unef, Maryam Pougetoux, voilée lors de l’audition.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information

Loading

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS