23 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Entreprise

Les industriels israéliens indésirables au salon de défense Eurosatory

Les industriels israéliens indésirables au salon de défense EurosatoryLa France a annulé vendredi 31 mai la participation des industriels israéliens de l’armement au salon de défense Eurosatory, après qu’un bombardement meurtrier d’un camp de déplacés à Rafah par l’armée israélienne a provoqué l’indignation de la communauté internationale ainsi que des manifestations en France.

Sur la période 2023-2033, EDF doit recruter quelque 100 000 personnes

Sur la période 2023-2033, EDF doit recruter quelque 100 000 personnesLes services RH ont beaucoup de travail. EDF prévoit de recruter plus de 10 000 personnes en CDI en France cette année, dont 4 500 dans le nucléaire, pour répondre à ses importants besoins en matière de compétences, a annoncé l’électricien public, jeudi 24 mai.

Sanofi annonce la construction d’une nouvelle usine

Sanofi annonce la construction d'une nouvelle usineLe groupe pharmaceutique français Sanofi a annoncé un investissement de plus d’un milliard d’euros dans la production de médicaments en France, avec la construction d’une nouvelle usine sur son site de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Cette nouvelle implantation “permettra de doubler la capacité de production d’anticorps monoclonaux sur le site”, précise le groupe dans un communiqué publié lundi 13 mai.

La nouvelle activité de la poste est la livraison de repas à domicile

La nouvelle activité de la poste est la livraison de repas à domicilePhilippe Wahl, directeur général de La Poste, était auditionné par la commission des Finances du Sénat, mercredi 10 avril, le groupe se réinvente et se tourne vers la livraison de repas à domicile. En 1990, 70 % du chiffre d’affaires de La Poste provenait du courrier.

L’entreprise Atos paie cher les années Thierry Breton

L'entreprise Atos paie cher les années Thierry BretonLe groupe a encaissé une perte de 3,4 milliards d’euros en 2023, essentiellement due à des dépréciations comptables. Hier, le groupe de services informatiques a publié une perte historique de 3,4 milliards d’euros dont 2,5 milliards d’euros proviennent de dépréciations d’actifs.

Le marché de l’immobilier et de l’électroménager sont liés

Le marché de l’immobilier et de l’électroménager sont liésIl y a une corrélation entre le marché de l’électroménager et celui de l’immobilier, qui a connu une baisse des autorisations de permis de construire (- 23 %), et une dégringolade des transactions dans l’ancien. L’inflation est aussi passée par là, et puis cette baisse des ventes d’électroménager fait suite à une forte progression du marché pendant les confinements liés à la covid-19.

Chimie : Les Pays-Bas alertent la France sur les activités de Chemours

Chimie : Les Pays-Bas alertent la France sur les activités de ChemoursLa province de Hollande-Méridionale, aux Pays-Bas, a écrit une lettre de deux pages à la préfecture de l’Oise pour la mettre en garde contre le groupe Chemours. Ce géant de la chimie est visé par une enquête aux Pays-Bas pour pollution aux PFAS, des «polluants éternels», extrêmement résistants dans l’environnement. Si 80 nouveaux emplois sont à la clef, les Néerlandais appellent à la «prudence», d’autant que l’entreprise a déjà menti par le passé.

Les défaillances d’entreprises sont en forte hausse en 2023

Les défaillances d’entreprises sont en forte hausse en 2023Les défaillances d’entreprises sont plus nombreuses en France en 2023. C’est ce que montrent les derniers chiffres, publiés le 18 janvier, du cabinet Altares, spécialisé dans l’étude des données sur le fonctionnement des entreprises. Ces défaillances étaient tombées à des niveaux historiquement bas en 2020 et 2021.

En 2023, la France est redevenue la première exportatrice d’électricité en Europe

En 2023, la France est redevenue la première exportatrice d'électricité en EuropeLa France a repris sa place de première exportatrice d’électricité en Europe en 2023, loin devant la Suède, qui l’avait délogée en 2022, selon des données communiquées, mercredi 17 janvier, par le cabinet d’analyse S&P Global Commodity Insights.

Gants nitrile : C’est une industrie qui avait totalement disparu en Europe

Gants nitrile : C’est une industrie qui avait totalement disparu en EuropeJusqu’à la crise de la covid-19, tous les gants nitrile utilisés en France et en Europe étaient importés d’Asie, principalement de Malaisie et de Chine. C’est désormais du passé depuis près de cinq mois et la mise en route de l’usine ManiKHeir qui tourne 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 à Bessé-sur-Braye dans les Pays de la Loire.

Record de création d’entreprises artisanales

Record de création d’entreprises artisanalesL’an dernier, plus de 250 000 nouvelles entreprises artisanales ont été créées. Le nombre d’entreprises artisanales a doublé depuis l’an 2000. L’an dernier, par exemple, deux tiers des nouvelles entreprises artisanales ont été lancées sous forme de microentreprises.

La France aura-t-elle besoin « de 3,9 millions de salariés étrangers » ?

La France aura-t-elle besoin « de 3,9 millions de salariés étrangers » ?Patrick Martin, président du Medef, s’est exprimé mardi 19 décembre, quelques heures avant le vote de la loi immigration. Le «patron des patrons» a mis en garde sur les besoins de main-d’œuvre de la France. Selon lui, l’économie française devra «massivement» compter sur les travailleurs immigrés. Les chercheurs ont notamment analysé les projections

Réformer la rupture conventionnelle, « ce serait se tirer une balle dans le pied »

Réformer la rupture conventionnelle, « ce serait se tirer une balle dans le pied »Le gouvernement pense à réformer la rupture conventionnelle, un dispositif qui permet de quitter son entreprise tout en percevant des indemnités chômages. Chaque année, ils sont nombreux à faire leur demande (500 000 en 2022), à l’instar d’Arnaud, 34 ans, qui a profité d’une rupture conventionnelle fin août pour lancer sereinement son projet d’entreprise.

De nombreuses entreprises françaises font marche arrière sur le télétravail

De nombreuses entreprises françaises font marche arrière sur le télétravail 19 % des salariés français ont télétravaillé au moins un jour par semaine, En 2022. Mais, le travail à distance semble victime d’un tour de vis des entreprises. Le géant de l’e-commerce Amazon France est passé de 3 à 2 jours maximum de télétravail par semaine. Une mesure décidée par la direction, mais plutôt bien acceptée par les salariés, car il est plus simple d’aller voir une personne à son bureau

Black Friday : la Confédération des commerçants de France dénonce une « opération artificielle »

Black Friday : la Confédération des commerçants de France dénonce une « opération artificielle » «Le Black Friday est une opération américaine que nous dénonçons, nous les indépendants, les TPE (très petites entreprises) du commerce, parce que nous n’avons pas un modèle économique qui puisse supporter en permanence, pendant plusieurs jours, des -60 %, -70 %, -80 % », estime Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France, invité vendredi 24 novembre de France Bleu Paris.

Les jeunes diplômés ne rêvent pas de travailler en entreprise

Les jeunes diplômés ne rêvent pas de travailler en entrepriseL’entreprise, elle, ne fait plus rêver que 54 % des jeunes diplômés, c’est une très courte majorité. Dans le détail, ils conservent une très bonne opinion des PME, un peu moins de grandes entreprises privées et rejettent à 60 % les multinationales. Derrière tout cela, c’est le rapport au travail qui est bouleversé.

Bruno Le maire s’oppose au rachat par un groupe américain de deux entreprises françaises

 Bruno Le maire s’oppose au rachat par un groupe américain de deux entreprises françaises Il s’agit de deux petites entreprises. La première, Segault, 80 salariés, est installée dans l’Essonne. La seconde, Velan SAS, à Lyon, compte 200 employés. Toutes deux font de la robinetterie de pointe, des robinets de chaufferies pour les sous-marins nucléaires, mais également pour les centrales nucléaires d’EDF.

Le patronat très mécontent de l’étalement de l’impôt de production

Le patronat très mécontent de l’étalement de l’impôt de productionLes impôts de production, ce sont des impôts qui pèsent sur les entreprises. Emmanuel Macron a promis de les réduire et il en a déjà supprimé une grande partie depuis qu’il est au pouvoir. Le chef de l’État avait pris l’engagement de réduire de plus de huit milliards d’euros la Contribution sur la valeur ajoutée.

Des sociétés convoitent les richesses enfouies au fond des océans

Des sociétés convoitent les richesses enfouies au fond des océansL’enjeu est capital : avec la transition énergétique, avec la fin progressive des voitures à essence, la production des batteries électriques va grimper. L’agence internationale de l’Énergie estime, par exemple, que d’ici à vingt ans, l’économie aura besoin de 19 fois plus de nickels qu’aujourd’hui ! C’est un enjeu financier, mais également un enjeu de souveraineté, pour ne pas dépendre d’autres pays, comme la Chine.

Envoi par email
RSS