21 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Alimentation

Depuis 2019, la majorité des produits n’ont pas changé leur recette

Depuis 2019, la majorité des produits n'ont pas changé leur recette Selon l’enquête de la CLCV sur les produits de panification, des efforts sont encore nécessaires pour améliorer les recettes. L’association de défense des consommateurs regrette lundi 20 mai qu’en cinq ans, seules 25 % des recettes se soient améliorées, dont 16 % avec des évolutions suffisamment importantes pour améliorer leur Nutri-Score.

Les restaurateurs entendent défendre leur savoir-faire artisanal

Les restaurateurs entendent défendre leur savoir-faire artisanal« Artisanat » est un mot qui colle bien à la restauration. D’abord, les cuisiniers se présentent, avant tout, comme des artisans. Ensuite, en réalisant, eux-mêmes, les plats qu’ils proposent à leurs convives. Ils défendent les artisans producteurs qui leur fournissent fruits, légumes, viandes, poissons, pains ou fromages d’exception.

Pour Foodwatch “Les marques se foutent de la gueule du monde”

Pour Foodwatch Sur RMC, la directrice générale de Foodwatch France Karine Jacquemart dénonce la «cheapflation» pratiquée notamment par Lactalis-Nestlé, LDC et Fleury-Michon. L’association de défense des consommateurs accuse les trois marques d’avoir réduit la qualité de plusieurs de leurs produits tout en augmentant le prix et sans en informer les consommateurs.

Des marques s’engagent à préciser l’origine des ingrédients de leurs produits

Des marques s'engagent à préciser l'origine des ingrédients de leurs produits « Plus d’une quarantaine de marques très connues» ont accepté de préciser « dès cet été» l’origine des ingrédients composants leurs produits, selon la ministre déléguée en charge des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation, Olivia Grégoire. « On a plus d’une quarantaine de marques très connues du quotidien des Français, industrielles

Chaque Français mange 8 kilos de beurre en moyenne par an

Chaque Français mange 8 kilos de beurre en moyenne par anD’abord, il faut comprendre qui si le français est le plus gros mangeur de beurre au monde – 8 kilos en moyenne chaque année – c’est tout simplement parce que nous sommes un pays d’élevage. «Il faut des animaux qui peuvent se déplacer et pâturer. Ensuite, les vaches doivent manger de l’herbe en extérieur,

Restos du Cœur : “Les Français ont été au rendez-vous de la générosité”

Restos du Cœur : Près de six mois après son alerte sur la situation financière de son association, le président des Restos du Cœur se montre jeudi 29 février sur France Inter rassurant. Le 3 septembre dernier, il alertait sur la situation difficile de l’association, prévenant qu’elle risquait de fermer d’ici à trois ans. Face à ce cri d’alarme, le gouvernement a accordé 10 millions d’euros supplémentaires aux Restos du Cœur

Le Nutri-Score à la française est le plus efficace d’Europe

Le Nutri-Score à la française est le plus efficace d'EuropeParmi les quatre labels nutritionnels qui existent en Europe, le Key Hole scandinave, le Nutri Light anglais, le Nutri Repère italien et le Nutri-Score français, ce dernier, que l’on retrouve sur les produits alimentaires avec ses lettres de A à E sur fond coloré, du vert au rouge, semble être le plus efficace selon OCDE.

Le miel français est boudé

Le miel français est boudéPas facile de trouver du miel de provenance française dans les rayons de la plupart des supermarchés. Un miel présenté comme 100 % pur et naturel fait pourtant le mélange de miels provenus de Roumanie, Ukraine, Vietnam, Espagne et Bulgarie. Comment expliquer la présence d’autant de miels importés en France ?

Les Français indiquent avoir réduit leur gaspillage alimentaire

Les Français indiquent avoir réduit leur gaspillage alimentaire87 % des Français disent avoir réduit leur gaspillage alimentaire devant la forte inflation, selon le Baromètre Cetelem d’Harris Interactive publié ce lundi matin, que France Inter a pu se procurer. Ce baromètre, réalisé dans dix pays européens, analyse la perception et la réaction des Européens face aux crises actuelles, et notamment l’inflation.

Le patron de Lidl France veut une obligation de passer par des contrats tripartites

Le patron de Lidl France veut une obligation de passer par des contrats tripartitesLe patron de Lidl France, Michel Biero, invité vendredi 2 février dans l’émission Ma France sur France Bleu, veut inscrire dans la loi un «prix minimum garanti ou l’obligation de passer par des contrats tripartites». «On n’est pas allé suffisamment loin. Plusieurs centaines de millions ont été mis sur la table. Les agriculteurs n’ont pas envie de vivre d’aide,

Le patron de Système U affirme : « Il y aura des baisses de prix»

Le patron de Système U affirme : « Il y aura des baisses de prix» « Il y a des signes positifs et intéressants» après le premier round des négociations commerciales, qui s’est terminé lundi 15 janvier dans la soirée, et qui concernait les fournisseurs réalisant moins de 350 millions d’euros de chiffre d’affaires, indique Dominique Schelcher, directeur général de Système U, sur franceinfo ce mardi.

Les PME et la grande distribution trouvent un petit accord de baisse de prix

Les PME et la grande distribution trouvent un petit accord de baisse de prixÀ quelques jours de la fin des négociations commerciales avec la grande distribution, tous les participants se retrouvent jeudi 11 janvier au ministère de l’Agriculture pour faire un point : fournisseurs, distributeurs et monde agricole. Les grands groupes doivent trouver un accord sur les tarifs de vente avant la fin du mois.

Le chèque alimentaire promis par Emmanuel Macron lors de la présidentielle est enterré

Le chèque alimentaire promis par Emmanuel Macron lors de la présidentielle est enterréInterrogé dimanche 7 janvier sur France 3 par Francis Letellier dans «Dimanche en politique», le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a fini par reconnaître que cette piste était abandonnée par le gouvernement. Bruno Le Maire a estimé que les chèques alimentaires n’étaient pas «la bonne voie à suivre».

Michel-Édouard Leclerc entend bien « mettre les gants de boxe »

Michel-Édouard Leclerc entend bien « mettre les gants de boxe »Carrefour suspend la vente des marques du groupe Pepsico pour protester contre la hausse des prix réclamée par l’industriel. «Nous sommes tentés» de faire la même chose mais «ce n’est jamais un jeu gagnant», réagit sur franceinfo jeudi 4 janvier, Michel-Edouard Leclerc, président du comité stratégique des centres E. Leclerc.

Le Bio pourra de nouveau utiliser les serres chauffées

Le Bio pourra de nouveau utiliser les serres chaufféesDepuis 2019, il était interdit de commercialiser des fruits et des légumes bio qui avaient poussé sous serre chauffée. Néanmoins, l’interdiction ne s’appliquait pas aux produits importés, le Conseil d’état a donc cassé cette interdiction. Pourtant, «il y a une saisonnalité dans les légumes, insiste Laurence Marandola, porte-parole de Confédération paysanne.

Des associations attirent l’attention sur des tromperies écrites sur l’emballage

Des associations attirent l'attention sur des tromperies écrites sur l'emballage L’association Foodwatch, qui lutte contre les dérives dans le secteur agroalimentaire, dévoile que les tromperies sont inscrites directement sous nos yeux, sur l’emballage. Par exemple, la terrine Guyader aux noix de Saint-Jacques à la Bretonne est en réalité composée principalement de colin.

Le prix de « la pomme de terre ne baissera pas et n’a pas lieu de baisser »

Le prix de « la pomme de terre ne baissera pas et n’a pas lieu de baisser » «La pomme de terre ne baissera pas et n’a pas lieu de baisser», prédit Geoffroy d’Evry, président national de l’Union nationale de la pomme de terre, invité de France Bleu Picardie lundi 27 novembre matin. Depuis un an, le filet de pommes de terre est passé de 1,70 euro à 2,09 euros, soit une hausse de près de 23 % entre septembre 2022 et septembre 2023

Pourquoi des centaines de chefs s’engagent à ne plus servir d’anguille ?

Pourquoi des centaines de chefs s’engagent à ne plus servir d’anguille ?Ils ne cuisineront plus d’anguilles. Plus de 3 500 chefs, dont les 580 chefs des Relais & Châteaux et les 3 000 hôteliers et restaurateurs d’Île-de-France annoncent qu’ils ne serviront plus ce poisson « en danger critique d’extinction ». «Arrêtons de pêcher l’anguille, ce poisson fascinant qui mérite notre respect et notre admiration », appelle son président, le biologiste Gilles Bœuf

Envoi par email
RSS