Économie alimentaire : oubliez la date de péremption et goûtez

AlimentationA « consommer jusqu’au » ou « consommer de préférence avant ». En fait, ces dates n’ont rien n’a voir : pour notre santé, mieux vaut prendre garde à la première « consommer jusqu’au » (dans le jardon date limite de consommation). C’est ce qu’on lit sur les petits gâteaux, les boîtes de conserve, les jus en brique… Lucie Basch, la présidente et fondatrice de l’entreprise cite « un flacon

Lire la suite

L’UFC-Que Choisir alerte : Huit poissons sur dix ne sont pas issus de la pêche durable

Etale de poissonsSelon UFC-Que Choisir elle, le constat est, sans appel : ses relevés montrent que les « deux tiers des poissons sont capturés dans des stocks déjà surexploités », essentiellement au chalut (74 %). Au rayon surgelé, la situation est « encore plus catastrophique », 95 % des poissons examinés n’étant pas issus de la pêche durable, selon l’UFC-Que choisir.

Lire la suite

En France les pesticides dans les fruits et légumes est sous-évaluée

Repression des fraudesTous les ans, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) communique, sur la base de contrôles aléatoires, les pourcentages de fruits et les légumes contaminés par des résidus de pesticides. L’ONG Générations futures publie ce jeudi un rapport qui démontre que ces chiffres sont significativement inférieurs à la réalité.

Lire la suite

Danger : le datura, une plante toxique qui pousse aussi dans les potagers

Plan de Daruta« Quatre personnes d’une même famille avaient préparé et consommé dans un plat cuisiné des feuilles de datura, confondues avec des feuilles de tétragone cornue ramassées dans leur jardin potager », explique le communiqué. « Les personnes intoxiquées pensaient avoir cultivé de la tétragone cornue », également appelée « épinard de Nouvelle-Zélande » ou « épinard d’été ».

Lire la suite

Les prix ont bondi pour les fruits et légumes

Fruits et légumesL’association Familles rurales a noté dans son baromètre annuel que le prix des fruits frais issus de l’agriculture conventionnelle avait grimpé de 17% en un an en moyenne. « En un an, le prix des fruits a augmenté de 17% en conventionnel et de 6% en bio, celui des légumes de 4% en conventionnel et de 1% en bio », souligne l’association dans un communiqué.

Lire la suite

Grande distribution : la vente de masques leur a rapporté 94 millions d’euros en 3 semaines

MasquesSelon le panéliste Nielsen, les ventes de masques en grandes surfaces ont généré un chiffre d’affaires de 94 millions d’euros entre le 4 et le 24 mai. La grande distribution, autorisée à vendre des masques depuis le 4 mai, a réalisé un chiffre d’affaires colossal de 94 millions d’euros en trois semaines seulement. Enfin, les ventes ont été les plus significatives la deuxième semaine marquée par le début du dé-confinement

Lire la suite

Grande distribution : des recettes de produits modifiées, mais pas les étiquettes

Grande distribution« La crise ne justifie pas le manque de transparence », écrit l’ONG Foodwatch, qui assure que ces « dérogations sont d’habitude totalement illégales ». Cette dernière argue que les industriels et la grande distribution peuvent être confrontés à des difficultés d’approvisionnement, « les conduisant à modifier leurs recettes, sans possibilité de corriger rapidement leurs étiquetages ». »

Lire la suite

La grande distribution a-t-elle tenu ses promesses en achetant Français ?

GrandeDans son blog, Michel-Édouard Leclerc, patron de l’enseigne éponyme, assure que les produits d’origine étrangère seront « anecdotiques ». Chez Intermarché, on parle à la fois d’un « soutien aux filières agricoles françaises » mais aussi de la « défense du pouvoir d’achat des Français ». Il y a vraiment eu un recentrage sur les achats d’origine France », assure à Reporterre Luc Barbier, secrétaire général de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF). « La pression syndicale et gouvernementale a fonctionné », renchérit Bruno Vila, président de Rougeline, secrétaire général des producteurs de légumes de France, également membre d’Interfel.

Lire la suite

Les Français doivent s’attendre à une baisse de pouvoir d’achat

« Même si l’inflation en rayons est quasi nulle, les entreprises de l’alimentation supportent des hausses de coût directement liées à l’augmentation des prix des matières premières, des coûts de maintenance des outils de production ou encore de l’achat des équipements de protection des salariés », prévient l’Ania, qui fédère indirectement près de 18 000 entreprises du secteur. Elles grèvent actuellement la rentabilité des entreprises agroalimentaires », indique encore l’association, qui fonde son enquête sur les réponses de 700 entreprises consultées entre le 6 et le 10 avril.

Lire la suite