23 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Médecine

Bientôt la consultation chez le médecin généraliste a 30 euros

Bientôt la consultation chez le médecin généraliste a 30 eurosL’assurance-maladie a ouvert jeudi 8 février la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, contre 26,50 euros actuellement. Cette annonce intervient après une séance de négociations tarifaires, la première depuis l’entrée en fonctions du gouvernement Attal, entre les six syndicats de médecins libéraux et l’assurance-maladie.

2 000 médecins étrangers risquent d’être licenciés faute de renouvellement de leur contrat

2 000 médecins étrangers risquent d'être licenciés faute de renouvellement de leur contratDepuis le 1ᵉʳ janvier dernier, selon les syndicats, 2 000 à 3 000 médecins étrangers qui exercent dans des établissements français risquent d’être licenciés de leur poste faute de renouvellement de leur contrat. On appelle ces médecins les «Padhue», l’acronyme pour «Praticiens à diplôme hors Union européenne».

Les médecins référents pourraient bénéficier d’une revalorisation financière

Lors d’une nouvelle réunion de négociation, jeudi 21 décembre, la Caisse nationale d’assurance maladie a mis 100 millions d’euros sur la table. Une première enveloppe annuelle pour tenter de répondre aux nombreuses attentes des médecins, eux aussi touchés par l’inflation qui entame leur pouvoir d’achat, et dont la Sécu veut renforcer la présence dans les déserts médicaux.

Le Sénat ne veut pas de répartition des médecins dans les déserts médicaux

Le Sénat ne veut pas de répartition des médecins dans les déserts médicaux Dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 octobre, le Sénat a rejeté plusieurs amendements, visant à limiter l’installation de praticiens dans des zones déjà bien pourvues en soignants. Des médecins contraints de s’installer dans des déserts médicaux, ce n’est plus à l’ordre du jour. Le gouvernement, comme des syndicats de médecins, y étaient opposés.

5 000 médecins visés par des contrôles de l’Assurance-maladie

5 000 médecins visés par des contrôles de l’Assurance-maladie«Chère consœur, je vous propose un temps d’échange au sujet des prescriptions d’arrêts de travail. Cet entretien vous sera proposé par téléphone», c’est le mail de l’Assurance-maladie reçu en juillet dernier par la Dr Anais Bellour qui exerce à Cherbourg, un courriel qu’elle n’a pas encore digéré. J’ai reçu un mail parce que la moyenne de prescription de mes arrêts de travail par rapport à mes confrères du département est plus élevée, explique cette docteure.

Les médecins libéraux réclament des hausses de tarifs des consultations

Les médecins libéraux réclament des hausses de tarifs des consultationsLes médecins libéraux réclament des hausses de tarifs des consultations et s’opposent à une proposition de loi qui sera justement examinée le jour même par les sénateurs le 14 février. Fermeture de cabinets médicaux, « SOS Médecins » aux abonnés absents le 14 février. Nous sommes à deux semaines de la fin de négociation cruciale pour la profession et les médecins estiment être lésés.

27 millions de rendez-vous médicaux ne seraient pas honorés par les patients

27 millions de rendez-vous médicaux ne seraient pas honorés par les patientsPour un médecin de l’Essonne, c’est un jour comme un autre. Un malade qui avait pris rendez-vous lui a fait faux bond. Heureusement, les autres patients se sont bien présentés. Selon l’Académie de médecine, chaque semaine, 6 % à 10 % des patients ne se présentent pas à leur rendez-vous.

Assistant médical : Emmanuel Macron souhaite les généraliser

Assistant médical : Emmanuel Macron souhaite les généraliserIls sont actuellement 4 000 assistants médicaux à aider des médecins généralistes partout en France dans leur mission au quotidien. À l’occasion de ses vœux aux acteurs de la santé, vendredi 6 janvier, Emmanuel Macron a exprimé son souhait qu’ils soient 10 000 d’ici fin 2024, soit un an avant l’objectif fixé en octobre dernier par le ministre de la Santé. Le but de l’assistant médical est de soutenir les médecins dans leurs tâches les plus simples.

Le vaccin de la BCG protège bien au-delà de la tuberculose

Le vaccin de la BCG protège bien au-delà de la tuberculose C’est une étude australienne publiée dans Science qui pour la première fois détaille ce mécanisme qu’avait tout de suite repéré le découvreur du BCG, Albert Calmette, il y a 101 ans. Un médecin suédois, Carl Näslund, avait également noté que les nourrissons vaccinés BCG mouraient deux à trois fois moins que les autres. Au fil des ans, les études se sont multipliées, y compris en Afrique.

“On risque de se retrouver avec des personnes radicalisés travaillant à l’hôpital” indique Patrick Pelloux

On risque de se retrouver avec des gens radicalisés travaillant à l’hôpital indique Patrick PellouxL’urgentiste Patrick Pelloux, a remis au gouvernement un rapport sur le sujet. Le président de l’Association des médecins urgentistes de France et chroniqueur à Charlie Hebdo et Siné Mensuel Patrick Pelloux a remis, jeudi 3 mars, au gouvernement un rapport sur la prévention et la lutte contre la radicalisation des agents exerçant au sein des établissements de santé.

57 pays confirme la présence d’un sous-variant d’Omicron

57 pays confirme la présence d’un sous-variant d’OmicronDepuis qu’il a été détecté pour la première fois en Afrique australe depuis dix semaines, Omicron continue de se rependre et avec lui ses sous-variants. L’un d’eux a même été détecté dans 57 pays, a annoncé mardi l’Organisation mondiale de la Santé. Dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire, l’OMS explique que le variant Omicron, qui représente plus de 93 % de tous les spécimens de coronavirus collectés

Médicale : un Américain vit désormais avec le cœur d’un cochon

Médicale : un Américain vit désormais avec le cœur d'un porcDes chirurgiens ont accompli l’exploit de lui greffer un organe cardiaque issu d’un cochon génétiquement modifié, vendredi 7 janvier, à Baltimore . Cette première mondiale, dévoilée lundi par l’école de médecine de l’université du Maryland , atteste des immenses progrès réalisés dans le domaine des xénogreffes, ces transplantations d’organes animaux chez l’homme. Les jours de l’Américain David Bennett de 57 ans étaient comptés, et il avait été déclaré inéligible à une greffe humaine.

“Les enfants participent de façon très importante à la diffusion du virus” selon Bruno Lina

Mise à jour à 10 h 47 – «À l’école comme dans d’autres endroits, ce virus se comporte différemment, car il est plus transmissible», explique Bruno Lina, virologue et membre du Conseil scientifique, invité de BFMTV ce vendredi. «Vous avez besoin de moins de virus pour développer la maladie. Dans ces conditions, des personnes qui étaient probablement moins sensibles au virus,

Covid-19 : Une centaine de médecins réclame l’obligation vaccinale pour les soignants

Covid-19 : Une centaine de médecins réclame l’obligation vaccinale pour les soignantsUne centaine de médecins demandent au gouvernement de rendre la vaccination contre la Covid-19 obligatoire pour les soignants des hôpitaux et des Ehpad « avant le début du mois de septembre », dans une tribune publiée sur le site du Journal du dimanche. Actuellement 57 % des personnels des Ehpad vaccinés, 64 % à l’hôpital. Afin d’« éviter une quatrième vague », ces praticiens et praticiennes demandent au gouvernement

Les internes n’en peuvent plus, 60 h de travail par semaine, 21 jours sans pause…

Les internes n'en peuvent plus, 60 h de travail par semaine, 21 jours sans pause... Des semaines de travail à 60 heures, voire plus de 90 heures… avec parfois 21 jours sans pose. Les jeunes internes en médecine ont démarré, depuis vendredi, un mouvement de grève dénonçant leurs “semaines à rallonge”. Des futurs médecins qui demandent à ne pas travailler plus de 48 heures par semaine comme le stipule le Code du travail.

Selon l’Académie de médecine, le pass sanitaire seulement pour les vaccinés

L’Académie de médecin estime que les tests virologiques ou sérologiques n’offrent pas assez de garanties pour être intégrés dans un pass sanitaire. Pour montrer patte blanche, faudra-t-il être en mesure de présenter un certificat de vaccination ou un test PCR négatif ? La veille, le Premier ministre Jean Castex avait précisé que ce dernier permettrait de présenter “une preuve de vaccination, de test négatif ou toute preuve d’une non-contamination au virus, afin de pouvoir se déplacer”.

Déserts médicaux : Les maires ruraux alertent sur leurs augmentations

Déserts médicaux : Les maires ruraux alertent sur leurs augmentationsL’Association des maires ruraux de France (AMRF) alerte sur la “dégradation” des déserts médicaux, jeudi 4 février, après la publication d’une étude révélant un “accès aux soins de qualité inférieure à celle de la moyenne des territoires français”. L’étude souligne que le nombre de cantons dépourvus de médecins est passé de 91 en 2010 à 148 en 2017, soit une augmentation de 62%.

« La fin de la récréation » est appelé par un collectif de médecins en France

MédecinsDes médecins et professeurs, dont le généticien Axel Kahn, appellent dimanche à « siffler la fin de la récréation » face à la dégradation de l’épidémie de Covid-19, en demandant aux Français d’« éviter les rassemblements privés ». Il reste probablement peu de temps pour agir collectivement », avertissent six médecins et professeurs dans une tribune au Journal du dimanche. Vendredi

Fin de vie à domicile

fin de vieMourir à domicile… C’est le souhait affiché par bon nombre de personnes, mais jusqu’à présent, le respecter pouvait rester délicat, chargé de difficultés, notamment pour le médecin généraliste d’avoir à sa disposition des médicaments qui soulagent et détendent. Au-delà de l’aspect technique, la HAS (la Haute Autorité de Santé) ouvre en effet la possibilité pour le médecin généraliste de prescrire du midazolam,

Envoi par email
RSS